Console, Cinéma, Création, Computer à Fond !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Star War Expo à la cité des sciences

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fedia
Administrateur : Panda Suprême
avatar

Nombre de messages : 1671
But dans la vie : Pas être un admin platine, ou un modo latine didjaye
Date d'inscription : 22/04/2005

MessageSujet: Star War Expo à la cité des sciences   Mer 19 Oct - 8:30

Star Wars l’Expo (source Wanadoo)

Les coulisses de la saga cinématographique de George Lucas du 18 octobre 2005 au 27 août 2006 à la Cité des sciences et de l’industrie de la Villette.











Entre l’épisode IV de Star Wars : Un nouvel espoir sorti en 1977 et l’épisode III : La revanche de Sith sortie en salle le 19 mai 2005 trente années sont passées. De la fabrication de maquettes tournées image par image au tout numérique la saga mythique de Star Wars nous permet de découvrir l’évolution des effets spéciaux à laquelle elle a largement contribué.
George Lucas a renouvelé le cinéma américain. En 1975 lorsque George Lucas entame les préparatifs du tournage, aucun studio cinématographique ne possède de département intégré spécialisé dans les effets spéciaux. Pour les besoins du film il crée donc sa propre société d’effets spéciaux, Industrial Light and Magic. Les techniques de tournage traditionnelles d’animation image par image, posent un problème essentiel : le mouvement des créatures, des engins de guerre, des vaisseaux est saccadé. Afin de pallier cette déficience, John Dykstra, recruté par George Lucas, met au point la première caméra « motion control » pilotée par ordinateur. Ce procédé baptisé Dykstraflex permet de réaliser des prises de vues dynamiques image par image. En résulte le mouvement fluide que nous connaissons aux créatures de Star Wars.
Véritable visionnaire, George Lucas s’inspire des contes de fées, de la mythologie ancienne, de l’histoire de la Rome antique, des avancées scientifiques et technologiques contemporaines pour raconter sur fond de lutte entre forces du bien (Jedi) et forces du mal (Sith) le destin d’Anakin Skywalker.

Dès l’entrée de l’exposition, le chasseur N1 Naboo, maquette originale de 10 mètres de long, à l’origine de la rencontre d’Anakin avec le droïde R2D2 nous plonge dans l’univers fantastique de Star Wars. Nous rencontrons ce dernier un peu plus loin en compagnie de son comparse C-3PO.
Le parcours chronologique de l’exposition nous entraîne de planète en planète à la découverte des costumes, décors, dessins originaux, effets spéciaux de la mythique saga. Dans chacune des « salles planètes », les explications de Roland Lehoucq, astrophysicien au Commissariat à l’énergie atomique, permettent de confronter la science en l’état actuel de nos connaissance et l’univers de Star Wars.

D’abord, nous nous dirigeons vers Tatooine, planète aride, aux deux soleils, située au bord de la galaxie, où grandit le jeune Anakin Skywalker. C’est ici que la scène de la course de Podracer nous est dévoilée. De même, nous sont révélés le mode de propulsion des landspeeders, vaisseaux qui semblent voler au dessus du sol et la notion de déplacement rapide dans l’hyperespace. Nous découvrons aussi les secrets sur les techniques de maquillage des personnages.

Sur Naboo, planète tempérée située en bordure moyenne de la galaxie où cohabitent deux mondes, l’un aérien, l’autre sous marin, sont présentées les maquettes de la ville de Theed. Les vrais costumes et objets de la reine de Naboo, Padmè Amidala sont exposés ainsi que les secrets de fabrication de Jar Jar Binks, personnage amphibien.

Nous « atterrissons » sur Coruscant, cité planète au cœur de la galaxie au climat tempéré et contrôlé. Cette planète abrite le Sénat de la République que Padmè Amidala, sous la protection des Jedi, viendra avertir de l’attaque imminente de Naboo par les Forces de la Fédération du Commerce. Coruscant est également le berceau du Temple Jedi on y trouvera un interactif àexpérimenter « les sabres perdus des Jedi et des Sith ».

La mission d’observation dépêchée par le Sénat nous conduit sur la planète Kamino en bordure extérieur de la galaxie cette planète océan abrite d’élégantes créatures qui travaillent sans relâche à la création des clones. Prétexte à expliquer le clonage reproductif devenu une réalité.

C’est sur Géonosis, planète désertique défendue par une ceinture d’astéroïdes, que la bataille entre les défenseurs de la République et les forces séparatistes fait rage. Dans cette salle sont présentées les façons de filmer les scènes de bataille entre des personnages réels et des créatures 3D.

Kashyyyk est une planète couverte de forêts et de jungles, les Whookies, habitants de cette planète, dont le représentant n’est autre que Chewbacca, ont leur maisons situées dans des arbres gigantesques, les Wroshyr. Nous découvrons le costume de ces étranges primates et profitons de cette escale pour nous interroger sur le chaînon manquant entre l’homme et le singe.

La salle consacrée à la planète Utapau nous permet de découvrir comment les prises de vues mêlant décors réels et images numériques ont été réalisées.

Puis nous arrivons sur Mustafar une planète volcanique, enfer qui servira de cadre à la chute d’Anakin vers le côté obscur de la force. A ce niveau, nous devons choisir entre deux itinéraires nous menant soit vers le côté obscur de la forces soit vers le bon côté de la force.

Si l’on opte pour le côté obscur, nous nous dirigeons vers l’Etoile de la mort pour nous immerger dans le monde de Dark Vador et de l’empereur Dark Sidious. Ensuite nous abordons Hoth, planète glaciale et hostile qui nous amènera à découvrir comment le mode de locomotion des Tauntauns, montures utilisées par les héros pour parcourir les étendues neigeuses, a été mis au point à partir de l’étude préalable d’un éléphant au zoo de San Francisco.

Ceux qui choisiront le bon côté de la force longeront un couloir qui les mènera vers la salle consacrée à Dagobah. La planète marécageuse où le maître Jedi Yoda assurera la formation de Luke Skywalker. En positionnant notre main sur un capteur tout en se concentrant suffisamment nous pouvons, tout comme Luke sortir une reconstitution miniature du X-Wing, vaisseau de Luke, du marais dans lequel il s’est englué.

Dans la salle consacrée à Tatooine, nous retrouvons Leïa et Luke venus délivrer leur ami Han Solo, prisonnier d’une immonde créature Jabba le Hutt dont nous découvrons les secrets de fabrication et de manipulation.


C’est sur la Lune d’Endor
que les forces rebelles se préparent à l’ultime combat qui les conduira à attaquer l’Etoile noire. Cette planète envahie de forêt est habitée par les Ewok, des ours miniature. Une projection sur grand écran de la fin de l’épisode VI, Le retour du Jedi, marque la fin du parcours.
Le visiteur pourra aussi expérimenter le procédé d’incrustation qui permet de positionner un objet ou un personnage réel dans un décor virtuel et continuer son voyage dans le monde de Star Wars sur Internet.



Informations pratiques :
Star Wars l’expo du 18 octobre 2005 au 27 août 2006
Ouverture du mardi au samedi de 10h à 18h00 et le dimanche jusqu’à 19h00
Fermeture le lundi
Nocturnes de 18h00 à 21h00 les mardis et samediset pendant les vacances scolaires jusqu’au 31 décembre 2005
Information public www.cite-sciences.fr
Star Wars + exposition temporaires et permanentes
Plein tarif 10,50 euros
Tarif réduit 8,50 euros

_________________
Décidement, les temps comme les oeufs sont durs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la.caf.free.fr
 
Star War Expo à la cité des sciences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Star Académie ...
» Demande de bannière pour un forum star wars [Mèl]
» Hollywood : Vie de Star !!! recrute !
» Star Wars Eternity
» RPG Star Wars Guerre des Clones

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Console A Fond :: Espace Détente :: Rubric A brac-
Sauter vers: